Washy, Washy

Washy, washy le Coronavirus

Ça fait un bon 4-5 jours que je pèse le pour et le contre à savoir si je devrais écrire ou non sur le coronavirus. Je ne veux pas semer la panique, je ne veux pas me faire accuser de répandre la peur. Mais en même temps, ce qu’on vit ici est une situation qui a pris une ampleur hors de l’ordinaire. Et sans rentrer dans le sensationnalisme, ni dire si c’est une bonne ou mauvaise façon de gérer la situation, je pense que malgré tout, c’est bon d’être informé sur comment ailleurs dans le monde on est confronté au Coronavirus.

Premièrement, voici quelques données sur le Coronavirus.

Le tout premier cas confirmé de coronavirus aux États-Unis a en fait transité par l’aéroport de Sea-Tac (Seattle-Tacoma) le 21 janvier dernier.

La fin de semaine dernière, entre le 26 et le 29 février, 4 personnes sont décédées des suites du coronavirus. Ces 4 personnes n’avaient aucun historique de voyage, étaient âgées de plus de 50 ans et avaient des conditions de santé préexistantes. Entre le 21 janvier et jusqu’au 29 février tout le monde pensait que tout était sous contrôle. Depuis, les autorités ont comme réalisé que ben coudonc, le virus est plus sournois qu’on pensait. Il s’est propagé subtilement dans la population pendant 1 mois, parce que semble-t-il que ce n’est pas tout le monde qui développe des symptômes graves. Alors, le virus s’est répandu et s’est retrouvé dans une maison de personne âgée, tsé LA place qu’il ne fallait pas… Quelques jours plus tard, il y a maintenant plus de 330 cas aux États-Unis, dont 79 cas uniquement dans la région de Seattle. Total de 11 morts aux États-Unis, tous dans la région de Seattle. Un navire de Princess cruise line est accosté au large de San Francisco. Ils ont effectué 46 tests jusqu’à présent sur les quelques 3500 passagers et 21 sont positifs. Disons que ça ne regarde pas bien pour les pauvres passagers pris en quarantaine à bord.

C’est donc à partir de la fin de semaine dernière que le monde s’est mis à virer complètement fou. Les gens se sont littéralement garoché dans les épiceries et Costco pour dévaliser les tablettes de : savon pour les mains, purel, tous les produits nettoyants, alcool, papier de toilette, kleenex, gants chirurgicaux, fameux masques, sirops pour la grippe, advil, tylenol, thermomètre, vitamine C …. Mais aussi farine, pâtes alimentaires, cannages et riz. C’était comme si la fin du monde venait d’être annoncée. J’ai souvent ris du monde qui virait fou et dévalisaient les épiceries quand on a eu ‘’Snowmageddon’’ l’an passé. Mais là, c’est Snowmageddon x 1000, mais sur différent produit. Cette fois-ci le pain, le lait et les bananes sont délaissés pour des denrées non-périssable, signe que les gens ont vraiment peur d’être isolés et mis en quarantaine.

Photos des rayons de pharmacie de mon Target (oui oui, MON Target 😉 ) Ce sont les tablettes pour les produits et sirops rhume/grippe, les savons à main, les vitamines.

IMG_0299IMG_0300

IMG_0298IMG_0297

Mon but n’est pas d’entrer dans les détails de : est-ce que le Coronavirus est plus ou moins mortel que l’influenza ? Lequel est plus contagieux ? Je n’ai aucunement les connaissances médicales pour en juger.  J’ai beau lire des articles de journaux de sources fiables, des avis de scientifiques ou docteurs, me semble que tout le monde se contredit. Par contre, ce que je comprends c’est que :

  • 1-Ce virus est nouveau. Ce qui veut dire que les scientifiques n’ont pas vraiment d’historique et ils essaient eux-mêmes tant bien que mal de comprendre et d’essayer de prévoir ce qui s’en vient. Pis entre vous et moi, ce qui est nouveau et inconnu, ça fait peur. C’est bien normal, c’est dans la nature humaine.
  • 2- Nos systèmes de santé sont déjà débordés, amochés et épuisés (pour ce que j’en sais, surtout au Québec) Alors, jusqu’à quel point les hôpitaux ont les effectifs en terme de personnel autant qu’en terme de ressources pour combattre une épidémie qui semble être plus contagieuse que l’influenza ?
  • 3- Je pense que les gens ont plus peur de la quarantaine en tant que tel et d’être confronté à une pénurie si la quarantaine survient que de contracter le coronavirus. Pour la plupart d’entre nous, occidentaux, l’idée de manquer d’un bien essentiel sur une longue période de temps, c’est quelque chose d’inconnu. On a tous entendu nos parents ou grands-parents raconter comment ils ont dû se passer de plein de bien essentiels pendant la guerre. Mais cette réalité-là, personne d’entre nous ne l’a vraiment vécu. C’est ce qui, je crois, crée la panique et le ‘’panic buying’’ que nous vivons ici. Plusieurs ont peur que si plusieurs épisodes de quarantaine avaient à se produire partout dans le monde, les différentes manufactures de biens essentiels ne soient plus capables de fournir à la demande, ce qui créera une pénurie de beaucoup de produits que nous utilisons dans nos vies de tous les jours. Vrai ou faux ? Aucune idée, mais c’est une théorie qui circule actuellement.

Après avoir réalisé que le virus c’était propagé beaucoup plus vite qu’on pensait, il est maintenant temps de passer à l’étape 2 : éviter la propagation.

Dans les écoles. Sujet chaud ici, les avis sont partagés. Comme il semble que les enfants soit se défendent mieux contre le virus ou soit que le virus les affecte moins, plusieurs ne voient pas l’utilité de fermer les écoles. D’autres mentionnent que fermer les écoles n’est pas tant une mesure pour les enfants, mais plus pour le personnel adulte et les parents/grands-parents qui sont en contact avec les enfants. Lundi dernier, plusieurs écoles (une dizaine dans la grande région de Seattle) ont annoncés leur fermeture pour un 24h-48h afin de désinfecter de fond en comble parce que des personnes confirmées COVID-19 ont visitées l’école ou des étudiants ont un membre de la famille qui a été confirmé COVID-19. Mardi, le Northshore District, dans la région de Bothell-Woodinville, a fermé dans le but de former ses enseignants à faire l’école à distance. On a appris 2 jours plus tard (jeudi soir), que le Northshore district allait faire l’école à distance à partir du lendemain et ce pour une période pouvant aller jusqu’à 14 jours. On s’entend que faut être flexible en maudit (et avoir beaucoup de patience) comme parent pour que tes enfants fassent l’école à partir de la maison, pour une période aussi longue … Le School district a fourni des ordinateurs aux enfants qui n’en avaient pas à la maison. Les professeurs sont supposés communiquer avec les élèves, leur fournir la matière et les devoirs à faire. Je dois avouer que je suis curieuse de voir comment cette ressource-là pourrait être utilisée plus fréquemment et même peut-être pour empêcher un snowmageddon 2.0.

Depuis, chaque School District y va un peu de sa propre politique. Chez nous, le Issaquah School District a annoncé hier que les cours sont maintenus mais plus aucun sport après l’école, plus aucun évènement, spectacle, pièce de théâtre après l’école. Plus aucune sortie de classe. Plus aucun bénévole n’a le droit d’aller à l’école (et chez nous, les bénévoles dans les classes comme je l’ai déjà expliqué, c’est hyper courant. Les cours d’arts plastiques sont entre autres, donnés par des parents bénévoles) et ce, jusqu’au 20 mars. Selon fiston, il doit manquer environ 5-6 élèves dans sa classe sur un total de 24. C’est quand même un % significatif de parents qui ont volontairement décidés de retirer leurs enfants de l’école, le temps que la tempête se calme.

Au travail. Dans la grande région de Seattle, on a des bureaux d’Amazon, bien sûr, mais aussi de Microsoft, Facebook et Google. Ces grandes tech-compagnies ont décidé d’emboiter le pas sur la prévention. Ils ont demandé à tous leurs employés de travailler de la maison pour tout le mois de mars. Il faut dire qu’avec 50 000 personnes qui circulent d’un bureau à l’autre plusieurs fois par jour, ça augmente beaucoup le risque de contamination. On s’entend que c’est un énorme morceau de la masse de travailleur dans la région.

Amazon = environ 55 000 employés

Microsoft = environ 53 000 employés

Facebook = environ 5000 employés

Google = environ 4500 employés

Chez Amazon, plus aucun voyages d’affaire n’est autorisé. Plus aucune entrevue en personne ne se fait, tout est uniquement sur une base virtuelle.

Aussi, un gros wow pour Microsoft, qui a annoncé que malgré le ralentissement (pour ne pas dire l’arrêt) des activités à son campus de Redmond, ils allaient malgré tout payer les employés de service à temps complet. Parce qu’il faut savoir que sur leur campus qui accueille plus de 50 000 personnes, Microsoft a entre autres des restaurants et des services de transports en commun. Donc, ces gens qui travaillent comme serveurs ou chauffeur de bus, seront payés à 100% malgré le fait qu’ils ne travaillent presque plus ou plus du tout.

Dans les activités. Plusieurs sports, spectacles, rassemblement sont annulés. Concrètement chez nous, des pratiques de volleyball et des tournois de hockey sont annulés. Notre horaire est soudainement beaucoup plus allégé. Et si la pratique a toujours lieue, je dirais qu’il manque facilement 50% des jeunes.

Bref, le coronavirus est dans les pensées de tout le monde. Bien que ce soit agréable sur le réseau routier parce qu’enfin je peux me rendre du point A au point B sans trafic et en un temps record, il reste qu’on sent que tout le monde est plus vigilant. Je fais le speech à mes zinfins à tous les jours qu’il faut faire le washy-washy des mains très souvent et surtout avant de manger. Que le Purel c’est ok, mais laver c’est mieux. De ne pas mettre ses mains dans son visage, ni dans sa bouche. Si au moins tout cela aura servit au gens de se rappeler que se laver les mains souvent, c’est une maudite bonne idée, c’est au moins ça de gagné.

Ah pis, conseil d’amie, allez donc vous acheter une p’tite bouteille de purel et de l’advil en extra. Virez pas fou là, mais soyez juste réaliste. Les chances que le virus continue de se propager sont très grandes, ne soyez pas pris au dépourvu. Vous me remercierez éventuellement 😉

seattle skyline test

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s