Un peu de n’importe quoi !

usa flag

Depuis notre arrivée ici en juin dernier, nous faisons face à plein de choses qui semblent bizarres à nos yeux. Le Canada a beau ne pas être très loin, on sent très bien qu’on a changé de pays et que les valeurs et les mœurs sont vraiment différentes ici. On voit plein de choses que nous n’avions pas chez nous ou des habitudes de vie qui n’ont pas traversées la frontière (encore!). C’est les « States » dans toute leur splendeur ! J’ai donc pensé vous faire un petit résumé de ce qui m’a le plus fait rire, interpellé ou ce qui me manque le plus dans ma vie d’expat !

Les militaires / vétérans. Les militaires actifs et les vétérans sont très valorisés (tout comme l’armée en générale) et loin de moi l’idée de juger. Je crois qu’effectivement, ces gens ont tout donné pour leur pays au détriment de leur famille, de leur santé et même plusieurs de leur propre vie. Je trouve que c’est une excellente idée de les supporter et de leur montrer du respect. Beaucoup de magasins proposent des rabais pour les vétérans sur leur achats. Dans les festivals ou pendant le « Washington State Fair » il y a des journées spécifiques où les militaires et vétérans n’ont pas de frais d’admission. Les musées, activités touristiques et compagnies de croisière offrent aussi des rabais sur leur tarif. Bref, ce sont tout plein de belles façons intéressantes de montrer un certain soutien à ces gens. Mais Home Depot pousse la chose plus loin. Les Vétérans ont des espaces de stationnement réservés… là je vais être honnête, je comprends vraiment pas le « big deal ». Si tu es un vétéran, tu as droit de te stationner plus près de la porte. Really 😉

IMG_2874

 

Le Pledge of allegiance. Un après-midi du début de l’année scolaire, en revenant de l’école, je demande toujours aux enfants de me raconter leur journée. Fiston me dit : « Ahh c’est vrai maman, je ne t’ai pas dit ça, mais tous les matins on parle au drapeau. » J’avais remarqué déjà que dans sa classe, il y avait un drapeau des États-Unis d’accroché au mur, mais mon p’tit cœur a presque sauté un tour quand il m’a dit qu’il « parlait » au drapeau à tous les matins. Sur le coup, j’ai pensé qu’il devait réciter l’hymne national américain, mais après m’être renseignée à une autre maman, on croit plutôt qu’il récite le  »Pledge of Allegiance ». Voici ce que ça dit : « I pledge allegiance to the Flag of the United States of America, and to the Republic for which it stands, one Nation under God, indivisible, with liberty and justice for all. » Qui est traduit librement par moi-même en: « Je promets allégeance au drapeau des États-Unis d’Amérique et en la république pour lequel il se trouve, une nation sous Dieu, indivisible, avec liberté et justice pour tous. » Fiston a rajouté dernièrement en regardant les joueurs des Seahawks à la TV :  »Tsé maman, quand je parle au drapeau, je mets aussi ma main sur mon cœur comme eux. » Oh my god, mon coeur vient de manquer un autre tour! Je suis un peu ambivalente par rapport au  »Pledge ». La  »pas vraiment patriotique » maman québécoise que je suis à un peu de misère avec ce serment d’allégeance parce qu’il est imposé et c’est pour un pays qui n’est pas le mien, ni celui de mes zinfins. Mais en même temps, je trouve ça honorable d’avoir de la fierté pour son pays et je trouve que nous (Canadiens, Québécois) on en manque un peu de ces temps-ci… Watch out pour les prochains jeux olympiques d’hiver de février 2018, c’est clair que j’achète les mitaines Canada de la collection olympique de La Baie. Kin-toé !

 Bref, quand j’ai lu le texte du « Pledge » je me suis dit que je devrais en envoyer une copie à Trump, me semble qu’il serait dû pour se rafraîchir la mémoire un peu !

 

Les biscuits Oréo et les M&M. Soyons honnête là, combien de sorte de M&M ou de Oréo ça prend pour être heureux dans la vie ? Moi, je suis super traditionnelle et j’aime mes classiques. M&M au chocolat, aux peanuts ou au beurre de peanuts c’est parfait, à part ça, forget it ! Même chose pour les Oréos, les bons vieux Oréos au chocolat avec la crème a la vanille. J’ai pas du tout envie de manger des Oréos au butterscotch, à la menthe, aux cannes de bonbon, au gâteau de fête, etc, etc. Biscuit au chocolat avec de la crème vanille c’est tout. Pourquoi essayer de changer une recette gagnante 😉

oreo

Le Kam. Déjà que je savais même pas que le Kam existait encore. Je me souviens d’avoir manger ça quelques fois dans mon jeune temps, genre en vacances à Wildwood ou en Floride, poêlé dans le beurre avec du Kraft Dinner. Tsé le genre de dîner de vacances-là. Mais ça doit bien faire 30 ans que je n’en ai pas mangé. Pis à l’épicerie ici je tombe sur toute ces sortes-là… vraiment décourageant !

IMG_3087

Tant qu’à continuer dans la bouffe… Campbell’s s’est vraiment lâché lousse dans les sortes de soupes en canne disponible ici. Quand je regarde ces cannes de soupe-là, je me sens comme Ross dans la série « Friends » qui ose pas goûter au lait maternel de son Ex et qu’il est complètement écœuré juste à l’idée d’en prendre une p’tite lichette !

IMG_3161

L’épicerie qui donne à manger aux enfants. Ici, à notre épicerie Fred Meyer, qui est en fait une espèce de méga épicerie combinée avec un Walmart, ils offrent des fruits aux enfants. Il y a un présentoir, avec de beaux fruits frais, spécialement offerts aux enfants qui font l’épicerie avec leurs parents. Aussi, la dame de la pâtisserie donne toujours un « cookie » frais fait aux enfants qui passent devant son comptoir. Non mais, on s’entend que ça ne coûte pas une fortune faire ça, mais ça rend les zinfins heureux et c’est tellement une bonne idée marketing. Les enfants veulent venir à l’épicerie pour avoir droit à leur collation et, qui dit enfants à l’épicerie, dit parents qui dépensent pour acheter des trucs que les enfants veulent et qu’ils n’auraient probablement pas achetés au final. Bon, je sais que c’est contre moi que ça joue, mais je trouve quand même que l’idée est superbe, que ça encourage les enfants à manger des fruits et que ça vaut le coup d’être soulignée.

IMG_3106

L’absence de chips au Ketchup. Dans un pays qui ne jure que part le Ketchup, c’est IN-COM-PRÉ-HEN-SI-BLE qu’il n’existe aucune chips au Ketchup digne des Lay’s au Ketchup. Je pense aller à Vancouver juste pour m’en acheter une caisse…  c’est comme si je suis en véritablement cure de désintoxe.

Drive-Thru. Ici, pratiquement tout peut se faire via un « Drive-Thru »  (service à l’auto). Les Starbuck’s le sont (ok on s’attendait vraiment pas au contraire!), mais les pharmacies et les banques ont aussi un service à l’auto ! Ouaips. Ça c’est bizarre selon moi !

IMG_3167

 

seattle skyline test

4 réflexions sur “Un peu de n’importe quoi !

  1. Marielle Houle dit :

    Bonjour Liette,
    Je trouve ton blogue très interest. Comme militaire qui vit Dan’s un province anglaise, j’ai aussi de rabais dans certain magasin. Jai meme 30% de rabais sur mon comte cellulaire avec Rogers. Dansles provinces anglophone, on se fait dire merci pour notre service. Notre Superstore ici we Winnipeg est une Spicer avec un Walmart. Prend le temps d’en parlé avec Daniel et nous avons quelque ressamblance Dan’s les province anglaise. L’hyme national est jouer avant le début des class was Roméo Dallaire.

    J'aime

  2. Roxanne Grondin dit :

    J’ai eu des réflexions très similaires cet automne. Ma grande fille est en 1re année et je suis allée à une assemblée de son école pour le Veteran’s Day. Ça faire 11 ans que nous sommes ici et je pensais être totalement acclimatée aux mœurs du coin, entendre l’hymne national ne me fait pas un pli, mais ça m’a fait tout un choc de la voir et l’entendre prêter allégeance. J’ai réalisé que je suis très canadienne. À son âge, ce n’est rien, juste quelque chose à réciter par cœur, mais un adulte comprend ce que ça implique. On est probablement pas habitués parce qu’on ne récitait pas le Ō Canada nous-mêmes à l’école, mais nos parents le faisaient, eux, et je crois que ça se fait encore dans le ROC. Mais oui, c’est venu me chercher dans mon identité. La règle ici est qu’on encourage les athlètes canadiens aux Olympiques, mais s’il n’y en a pas, on encourage les américains. Hier elle a reconnu le drapeau français et m’a dit, en anglais, qu’on devait prendre pour lui parce qu’il parle français… C’est pas exactement ça mais c’est un bon début.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s