La fois où l’on a décidé de faire un party de poutine

seattle skyline test

Tout bon québécois qui se respecte mange de la poutine. Pas qu’on est des grands fans ici, mais on a l’habitude dans ma famille, à chaque été pour la fête de ma nièce de faire un party de poutine. Alors quand mon chum a parlé de faire une activité avec son équipe de travail, on a tout de suite pensé que ce serait une bonne idée de les initier à la vraie poutine. En tout cas, la version la plus québécoise possible avec ce qu’on avait à notre disposition ici aux USA.

Comme c’est de la poutine qu’on parle ici, ça nécessite de la friture et il est hors de question pour moi de faire autant de friture a l’intérieur de la maison. Donc, on a décidé de s’installer dans le beau grand parc juste devant la maison. En bonus, il y a un gazebo avec des tables a picnic, c’est exactement ce qu’on a besoin.

C’est par un beau dimanche après-midi que nous sommes partis en famille trouver l’équipement qu’on a besoin, c’est à dire un brûleur et un maudit gros chaudron pour faire frire les frites. Donc, direction Home Dépôt pour trouver notre stock. Mais tsé des fois, les choses les plus simples de la vie, celles que nous étions habituées de trouver à 2 coins de rue de la maison au Québec, ben ici c’est d’une complexité incroyable. Tout ça pour dire qu’après avoir fait le Home Dépôt, Lowe’s, Costco et Fred Meyer (un genre de Walmart mais avec une vraiment grosse section d’épicerie) on est revenu bredouille à la maison. Mais le problème, c’est qu’on est dimanche et le party est prévu le vendredi suivant. Alors on se met sur Amazon pour trouver ce qu’on a besoin et on espère que le shipping sera dans les temps. Je vous ai déjà parlé que j’hais le système de mesure ici, ben je vous dis que de trouver la bonne grosseur de chaudron n’a pas aidé à me le faire aimer! Ici, les chaudrons se mesurent en Quart…. pas d’instruction supplémentaire du genre hauteur, largeur du chaudron. Non non, juste une mesure de liquide qui est des Quarts. J’ai tellement aucune idée de ce que ça veut dire 1 Quart ?!?!? Les convertisseurs se font allés et je trouve que 1 Quart = 0.94 L. Mais en même temps, je suis tellement visuelle que même si tu me dis ce chaudron a une capacité de 25 litres, j’ai AUCUNE idée de ce que ça représente en version « faire cuire des frites dehors » et on a rien pour aider à la comparaison visuelle ! Alors, le chum pogne les nerfs après moi, parce que je suis dans le néant total et que j’arrive pas à répondre à ses questions, donc qu’est ce qu’il fait dans ce temps-la mon chum… il commande le plus gros, that’s it ! On passe à l’étape suivante : le fromage en grain.

Au Pike Place Market de Seattle, il y a un super commerce de fromage qui s’appelle le Beecher’s. Il est vraiment très réputé pour ses fromages fait à la main dans la région de Seattle et ils font ce qu’on pourrait croire être du fromage en grain. Le chum tente le tout pour le tout et les appelle. Ici les fromages en grain sont toujours au frigo ou ont été congelés, alors on veut essayer d’avoir une « batch » fraîche du jour, avant même qu’ils l’a mettent au frigo. Mais suite à notre appel, on a su que leurs normes l’interdit. Ils font la « batch », ils la mettent au frigo et 24h après ils peuvent la vendre. On s’entend qu’on perd le « squitch squitch » en faisant ça. Le prix est aussi un élément non négligeable; ils vendent leur « cheese curds » 16$ la livre ! Quand tu fais de la poutine pour 15 personnes, ça augmente une facture assez vite merci. On s’est donc tourné vers les « zinternets » pour essayer de trouver une option plus économique. Et oui, jugez-nous, on a même chercher sur Amazon, mais y’en ont pas. On oublie de faire venir du Québec, les douanes vont nous stopper ça à quelque part, c’est sur! Solution de rechange : j’ai trouvé une fromagerie du Wisconsin (état reconnu pour ses produits laitiers / fromages) qui vend sur Internet et qui livre partout aux USA. Merci donc au Wisconsin Cheese Mart, qui grâce à eux, on a pu commander du fromage à 34$ pour 5 livres, expédié overnight par Fedex dans une glacière avec une tonne de « icepacks ». Ok, ça a coûté plus cher de shipping que de fromage, mais bon, l’essentiel n’est pas là 😉

La dernière étape : La sauce! Quand on fait un party de poutine, mon chum aime avoir plusieurs sortes de sauce : La classique et la sauce aux poivres. Pour ce qui est de la sauce classique, j’ai l’énorme chance d’avoir une personne incroyable dans mon entourage qui m’a gentiment offert la recette secrète de son père, merci Martine ;-). C’est presqu’aussi secret que la recette du colonel Sanders. Donc on pensait que le plus difficile dans la sauce était que je réussisse la fameuse sauce pour que ça goûte aussi bon qu’au Québec. Ben non toi, le plus difficile c’est d’acheter des sachets de sauce aux poivres ! Y’en ont pas ici des sachets de sauce de « whatever » laquelle tu veux. Tsé les États-Unis, LE  pays du « Gravy » et ils ne vendent pas de sachet de sauce à l’épicerie. C’est tellement rare, que sur Amazon (parce que oui, mon chum a regardé) ça vaut genre 20$ le sachet !!!! Par chance, la conjointe d’un des membres de l’équipe était au Québec, elle nous en a ramené juste à temps. Mon chum fut sauvé par ses sachets de sauce aux poivres. Mais, croyez-moi, on va se faire une réserve la prochaine fois qu’on retourne au Québec 😉

Au début de la semaine, on a reçu toutes nos commandes et même notre précieux fromage, qui est arrivé le jeudi, pour qu’il soit le plus frais possible. Quand le chaudron est arrivé toi… THE chaudron. Mon chum avait choisi le plus gros hein ? Oui, il avait choisi un 100 Quarts. Savez-vous ce que ça représente 100 Quarts. Ben ça représente que fiston peut embarquer dedans pour prendre son bain !!! Donc, malgré un léger petit stress de tout coordonner nos commandes, nos livraisons, acheter des tonnes d’huile et des patates pour une armée, nous avons eu un très beau party de poutine. Nous avons initié une dizaine de personne à la poutine et tout le monde semble avoir bien apprécié. Ma version de la sauce classique a remporté la victoire versus la sauce en sachet du Valentine et la sauce aux poivres. Comment finir une journée de poutine où tout le monde s’est vraiment bourré la face ? Avec une « batch » de grand-père dans le sirop, voyons donc! La traduction de « Grand-père dans le sirop » a un peu été massacrée, parce qu’avouez que même en français on sait pas trop d’où ça vient ce nom-là. Alors on a fini par avoir un consensus sur « Sticky Grandpas » … comique, non ?

IMG_2879

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion sur “La fois où l’on a décidé de faire un party de poutine

  1. Laurence dit :

    Une poutine à la sauce aux poivres!!!!??? Nooonnnnn!!!! JD tu n’as pas le droit!!! Pas étonnée de savoir que c’est la sauce de Casimir qui à remporté la palme d’or!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s