35 ans bientôt 16 !

seattle skyline test

Il y a des choses dans la vie que tu ne t’attends pas à devoir recommencer une vingtaine d’année plus tard. Des choses qui, normalement, une fois qu’elles sont terminées tu n’y penses plus pour le reste de ta vie. Mon permis de conduire faisait parti de cette catégorie jusqu’à tout récemment…

Ici, quand tu déménages dans l’état de Washington, ils reconnaissent les permis de conduire de la Colombie-Britannique, du Japon, de l’Allemagne, de Taiwan et de la Corée du sud pis c’est toute ! Les autres, ben refaites-le c’est simple, non ?!?

C’est donc avec mon 35 ans bien compté (et oui!) que j’ai dû repasser mon test théorique ET mon test pratique pour obtenir cette belle petite carte d’identité. Ils fonctionnent différemment pour émettre leur permis de conduire, ici. Tu peux aller directement dans certains bureaux du DOL (department of licensing) ou tu peux aller dans une école de conduite reconnue par le DOL pour passer tes tests. Voici un résumé des étapes de ma version des 12 travaux d’Asterix.

Étape 1- Tu t’inscris sur le site internet du DOL pour te créer un profil avec un numéro d’utilisateur. Tes informations et résultats de test seront sous ce numéro.

Étape 2- Tu te rends à l’école de conduite de ton choix pour passer ton test théorique. Certaines font passer des tests en continue, tout au long de la journée, sans besoin de prendre rendez-vous. C’était mon choix, car plus facile à gérer avec les enfants. J’ai passé un bon 4-5 jours à lire et relire le Driver’s Guide de l’état de Washington, tsé moi pis les distances en miles, ça fait pas bon ménage. Parce que dans ton test, qui est à choix de réponses (une maudite chance!) il s’attendent quand même à ce que tu sois capable de dire à quelle distance en mile, quand tu croises une autre auto, que tu dois baisser tes lumières ou encore à combien de pouces du bord de la rue tu dois te stationner. Donc, c’est avec tout mon courage que je me rends passer mon super test théorique, accompagnée de mes zinfins et de notre équipement de Ipad pour passer le temps. J’ai tout de même réussi mon à 92%, étape 2 = done ! Tout de suite en me donnant mon résultat la fille de l’école de conduite me propose une date pour mon test pratique, qui sera dans une semaine jour pour jour. Je ne m’attendais pas à une telle  »rapidité » mais bon, go allons-y, passons à l’étape 3.

Étape 3- Je stress ma vie. Honnêtement, je pense que mon examen pratique de l’époque avait été un des événements les plus stressant et pas agréable de toute ma vie. Faut dire que d’avoir coulé mon test, n’a pas vraiment aider. A ma défense, j’ai coulé parce que je devais changer de voie et que la personne ne me laissait pas passer, donc j’ai dû  »un peu » la couper pour passer. Mon instructeur n’avait pas apprécié ma technique ! Bref, 19 ans plus tard, je stress tout autant. Je me rends donc à l’école de conduite, il fait 100F dehors, j’ai chaud, je sue, je stress, je manque d’air, pis j’essaie de parler le mieux possible en anglais sans bégayer, mais je tente d’avoir l’air le plus confiante possible dans les circonstances. J’ai décidé de payer pour prendre leur auto, parce qu’une auto manuelle ou un méga Explorer ça n’avait rien pour me rassurer dans mes capacités. Alors, on s’installe dans leur p’tite versa et l’instructeur m’aide a placer mes miroirs, mon siège, etc. pis on part. J’inspire, j’expire, je souris et je me dis que ça va bien aller. On est parti depuis 5 minutes, on est dans une petite rue résidentielle avec juste des entrées de cours et des autos de stationnées partout et il me dit :  »Please, park your car on your right as if you would leave it unattended. » Pis c’est la que ça bug dans ma tête ! Je comprends bien l’anglais, je me débrouille quand même correct. Mais  »unattended » dans ma tête ça sonne comme si c’est une urgence, pis la je regarde la rue et y’a zéro place où je pourrais laisser mon auto  »genre comme si le feu était pogné après, mais que je veux pas la laisser au milieu de la rue ». Faque je sors la version diplomatique de moi-même et je m’essaie en lui demandant gentiment :  »unattended, like if there is an emergency ? » Mais il me répète la même putain de phrase. Faque je me dis, Go réagis fille, pis je me stationne devant une entrée de cours, tout en lui redemandant de m’expliquer  »unattended » parce que moi je ne comprends pas ce mot-là. Et il me répète encore la même affaire. Faque je me dis, fille, si c’est pas une urgence, tu ne peux pas laisser ton auto devant une entrée de cours, repart de là pis essaie de te stationner plus loin dans la rue. Erreur-erreur-erreur. C’est alors que j’ai droit à une super phrase hyper bête :  »Well, you have already returned on the road, so forget it and continue straight ahead » Oh shit…. ça sonne tellement comme que je viens de couler mon test en moins de 5 minutes. Je capote ben raide-là. Pas vrai que je vais me taper le test de conduite américain une deuxième fois, batard ! Faque je continue, je suis ses consignes, je fais mes angle-morts VRAIMENT bien, je mets mes flasher bref, j’essaie de lui montrer que je suis pas si pire que ça, c’est juste que j’ai mal compris ses consignes en anglais. Viens le moment de faire mon super parking en parallèle. Je dois dire que, honnêtement, je suis pas pire pantoute dans mes parkings parallèle et que rarement je les manque, mais là je suis tellement stressée que j’ai les jambes qui shakent… mais pas un peu, genre tremblement de terre 8.5 sur l’échelle de Richter. Le parkinson a l’air de rien comparé à moi ! Mais, je le réussis, alors je suis assez fière de moi pour reprendre un peu de confiance. On finit la belle p’tite ride d’une vingtaine de minute pour retourner me stationner à l’école de conduite. L’instructeur me dit, après 2 minutes de silence a regarder son pad :  »Tu as passé ton test, tu as eu 86 %, la note de passage est de 80% » OH MY GOD ! je l’ai eu, j’en reviens juste pas, j’ai comme 20 000 livres de pression qui vient de partir de sur mes épaules en 2 secondes. Il me dit, tout est beau, voici ta copie. Je vais entrer ton score dans ton dossier du DOL, il ne te reste plus qu’à aller dans un de leur bureau pour faire émettre ton permis de conduire. Je retourne à la maison, toute fière et soulagée d’avoir cette étape-là enfin derrière moi. J’explique aux zinfins que j’ai réussi, comment c’est déroulé mon test et je leur dis ma note. Fiston me répond, ben-là, maman, 86% tu aurais pu te forcer pour avoir plus…. Ma face toi quand il m’a dit ça !!!! La seule réponse que j’ai trouvé :  »Tu sauras fiston, qu’il y a certaines choses dans la vie que tu veux juste  »passer ». Pas besoin d’avoir 100%, j’aurai pas un meilleur permis de conduire avec une meilleure note, je veux juste pas le refaire, encore 😉 »

Étape 4- Aller au bureau du DOL. Sur leur site internet, ils mentionnent le délai d’attente pour chacun de leur bureau, sauf que curieusement en réalité c’est beaucoup plus long que ce que leur site internet laisse croire. Encore une fois, accompagnée des zinfins et de notre collection de Ipad pour aider à passer le temps, on se rend au DOL qui est à 25 minutes de chez nous. C’est ben plein de monde quand on arrive, faque on prend notre p’tit ticket pis on attend notre tour. 1h30 plus tard #234, bingo c’est à moi, je me présente au comptoir. J’explique que je viens faire émettre mon premier permis de conduire, mais que j’en avais un au Canada. Elle a besoin de mon permis de conduire du Québec, de mon # d’inscription et de mon passeport. Ensuite, avez-vous un SSN madame ? ( SSN = social security number) Hey bien non, j’en ai pas parce que j’ai un visa qui m’interdit de travailler ici, donc pas de SSN pour moi. Oh ! c’est différent la procédure pour vous madame (j’ai encore une fois tiré le bon numéro on dirait !) Faque ça prend mon certificat de naissance, que j’avais avec moi par chance. Sur le dit certificat de naissance, j’ai toute une série de prénoms du genre Marie, Bla Bla Bla x 3 mais je n’ai pas ces prénoms-la sur mon permis du Québec ni sur mon passeport. J’ai beau leur expliquer, à la commis et à sa supérieure, qu’au Québec on peut donner plusieurs prénoms, que non ce n’est pas des  »middle names » comme ici aux USA, que je peux les utiliser si je le veux, mais que moi je ne les utilise pas. Juste à voir mon permis et mon passeport comme preuve. Ben non, tsé le proverbe qui dit dans le doute d’abstenir, elles ne le connaissaient pas ! Faque sur mon super permis de conduire, que j’aurai peut-être un jour, ben j’aurai tout mes 4 prénoms ! SU-PER contente la madame. Déjà que j’ai assez de misère avec mon p’tit prénom francophone, je sens que je vais avoir  BEAU-COUP de plaisir avec mes 4 prénoms. Bref, les bonnes nouvelles ne s’arrêtaient pas la. Vu que je n’ai pas de SSN, j’ai droit à une autre procédure.

            Ils vont m’envoyer un formulaire par la poste, dans lequel je dois inscrire mon numéro de téléphone. Ensuite faxer (bienvenue en 2017…. faxer bâtard. Pourquoi pas télégraphier tant qu’à y être) le-dit formulaire dans le délai mentionné sur le formulaire.

           Ils vont m’appeler pour me fixer une demande d’entrevue en personne. J’ai 2 tentatives d’appels. Si je ne réponds pas à un des ces deux appels. Je repars à zéro dans le processus.

           Quand mon entrevue sera fixée, je dois me présenter avec le plus de papiers légaux possible qui confirment mon nom et mon adresse dans l’état de Washington. Le problème, c’est que comme je suis ici sur un visa TD (dépendant du visa de travail de mon p’tit méri, ben je peux pratiquement rien avoir à mon nom).  Si mon entrevue est correcte, j’ai le droit d’avoir mon permis de conduire. Sinon, ben tant pis !

Donc, je suis rendue à l’étape 5…. celle ou j’attends mon formulaire par la poste. Moi qui pensait que le pire était fait avec mon test pratique, bien je suis plus trop certaine de savoir c’est quoi le pire maintenant 😉

wa drivers license

 

2 réflexions sur “35 ans bientôt 16 !

  1. Melissa dit :

    Ouf han!
    Étant nomades à l’extérieur du Québec la plupart du temps depuis presque 2 ans maintenant, je me suis souvent frappée à la bureaucratie québécoise (la SAAQ étant, et de loin, la pire jusqu’à présent). J’ai eu mon lot de 12 travaux d’Astérix mais là, je pense que tu me bats. 😉

    On pense parfois aménager aux États-Unis, je vais penser à me renseigner sur ce genre de choses avant pour voir s’il n’y aurait pas une passe aussi facile que d’obtenir mon permis de conduire au B-C avant le déménagement 😛

    Bon courage!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s