Le temps de dire au revoir

tumblrm72dqb6qgF1rb2opdo1500

Le mois de mai a été un mois de décompte. Le chum commence à travailler le 30 mai, date qui est encerclée, surlignée, en caractère gras sur le calendrier. Je peux vous dire qu’il y en a eu des remaniements de calendrier pour arriver à « caser » le plus de choses en si peu de temps, mais je trouve qu’avec quelques compromis on a assez bien réussi. Dans les prochains jours, nous quittons toute la p’tite famille pour aller trouver notre future maison. En fait on ne cherche pas juste une maison, on cherche un « chez-nous » ce qui m’a fait réfléchir que pour une rare fois je trouve que l’anglais est plus explicite que le français et c’est Kim, notre agent immobilier à Seattle qui me l’a fait remarqué. Elle nous a dit qu’elle travaillait fort pour nous trouver « a home not just a house » et c’est exactement ce que nous avons besoin… Bref, nous quittons tous ensemble, mais je reviens seule avec les enfants le temps de finaliser la vente de la maison ici.

Vous vous imaginez sans doute que les deux dernières semaines ont été très chargées en émotion. J’ai vraiment l’impression d’être en montagne russe « non stop » incluant les vertiges et les nausées. Mon p’tit coeur est pris entre avoir hâte de découvrir notre nouvelle vie et la tristesse de savoir que je vivrai les prochaines semaines ici, seule avec les zinfins, loin de mon chum ! Les jours défilent à une vitesse folle et le décompte, celui du départ de mon chum du Québec, nous rappelle que le grand jour s’en vient très bientôt. La fin de semaine qui vient de passer à été un vrai blitz de party, de rencontres, de soupers.  C’est tellement difficile de dire au revoir à des amis sincères, des amis de longue date et de ne pas savoir quand on va se revoir. Nous sommes tellement chanceux d’être aussi bien entourés par nos familles et nos amis, ce qui rend le processus de « séparation » encore plus difficile. On a des amis qui sont aussi précieux que la famille, on a aussi les parents de mes amis qui sont comme des parents adoptifs pour nous. J’ai des nièces qui sont comme mes petites sœurs pour moi, bref nos cœurs débordent d’amour en ces jours difficiles. Le Chum a littéralement l’impression d’être à l’émission « prière de ne pas envoyer de fleur », tellement il sent que son départ représente plus qu’un simple départ. C’est certain que la distance y fait pour beaucoup, 4696 km c’est pas rien ! Mais au delà de la distance, c’est vraiment le sentiment de recommencer à zéro qui nous habite présentement.

Bref, les prochaines étapes sont : faire les valises, activer le visa de travail du chum, essayer de profiter des derniers jours à vie avec mon chum dans notre maison ici et partir pour Seattle !

See you in Seattle, entre 2 visites de maison 😉

seattle skyline test

Une réflexion sur “Le temps de dire au revoir

  1. Jonathan dit :

    Amusez-vous bien dans cette nouvelle aventure!

    C’est peut-être à 4696 km de chez vous, mais dans le fond, qu’importe la distance, vous allez rester à un vol d’avion de distance. Ça sonne moins loin 😉

    Enjoy!
    JoVio 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s