L’entrevue

seattle120 février 2017

C’est un départ vers 3 jours complètement fous ! On est fébrile et énervé. Il est 6h00 am et on est a l’aéroport depuis les p’tites heures du matin. On prend notre vol, avec United Airlines avec une connexion a Chicago et devinez-quoi ? On ne s’est même pas fait battre ni expulser de l’avion ! Sans blague, un vol sans histoire comme des milliers d’autres. Pendant notre connexion a Chicago j’ai même fait honte à mon chum en faisant la groupie qui cherchait Jonathan Toews parmi tous les joueurs des BlackHawks qu’on croisait. Mais oh grand malheur ! Je n’ai pas eu cette chance-la !

Une fois rendu à Seattle, on saute dans un taxi et on se rend directement à l’hôtel. Nous sommes gentiment accueillis par la réceptionniste de l’hôtel qui nous dit : Bienvenue à Seattle, ville de la pluie, on vous offre un parapluie dans votre chambre ! Yes ça commence bien, parce que oui il mouille et oui on en aura besoin ! Donc, on part a l’aventure avec notre ami le parapluie à la recherche DU building d’Amazon ou l’entrevue du lendemain aura lieue. Je dis bien DU building, parce qu’en fait Amazon est tellement en expansion dans la ville de Seattle, qu’ils ont un quartier au complet a eux… Bref, on marche, on déambule dans la ville, on trouve la bonne place et on va se réchauffer dans un Starbuck’s avec un bon café chaud ! On est claqué, on rentre se coucher a l’hôtel parce qu’on est Jet Lag ! Vraiment pas le genre de soirée Jet-Set.

21 février 2017

5h00 am heure de Seattle, ça équivaut à 8h00 am heure de Montréal. Il est donc 5h00 am, il fait encore nuit mais, je suis Jet Lag et complètement éveillée. Le Chum lui est nerveux et complètement stressé. En fait, je l’ai rarement vu dans cet état de stress, j’aurais dit un 4 sur l’échelle Saffir-Simpson des ouragans (à titre de comparaison)! On se prépare, on ramasse un café chez Starbuck’s et on marche jusqu’au lieu d’entrevue. En fait, je dis l’entrevue, mais il faut plutôt savoir que c’est une série d’entrevue que Le Chum s’apprête à passer. Une belle et longue journée d’entrevue 100% anglais de 9h à 16h, avec un total de 8 personnes qui vont l’interviewer tout au long de la journée. Tsé, une journée ou tu as besoin d’avoir des nerfs d’acier et un déo qui marche bien en maudit !

Pendant que monsieur  »trimait » dur, moi  je faisais ce à quoi je suis excellente c’est-à-dire faire la touriste. J’ai visité le marché, fait du shopping, trouvé une ruelle remplie de gomme que le monde colle sur les murs, je me suis promené dans les différents quartiers du centre-ville et mangé dans un des meilleurs resto de sushi que j’ai connu à date. On s’était donné rendez-vous dans un des Starbuck’s de la ville pour ensuite aller décompresser et souper (d’ailleurs, il y a tellement de Starbuck’s que je n’étais même pas certaine d’être dans le bon !!!) mais bref, on a réussi à se retrouver. Étant de nature pas très patiente et énervée facilement, je veux tout de suite tout savoir. Je pose dix mille questions sur le déroulement de sa journée, je veux savoir tous les détails. Et la dernière et ultime question :  » Est-ce que tu trouves que ça a bien été ? » Et Le Chum de répondre :  » Ben, je pense que oui ! » C’est à ce moment précis que ça m’a frappé de plein fouet. Tsé le genre de vérité que mon cerveau ne s’était pas vraiment autorisée …. Shit ! c’est possible que ça marche pour vrai !

Donc on a trouvé un charmant petit pub, qui sert plein de sorte de bière de microbrasserie du coin et de vin de la Californie (aussi bien se familiariser tout de suite si on est pour déménager dans le coin !!!)  et on a trinqué à la journée d’entrevue qu’il venait de passer et à tout ce que cette journée laissait présager comme avenir pour nous et notre petite famille.

22 février 2017

On a repris l’avion direction YUL avec dans nos têtes tout plein de pensées qui se bousculaient. Le Chum était très content d’avoir  »passé à travers » une entrevue chez Amazon avec l’idée qu’au pire, ben il aura la satisfaction de dire qu’un jour il aura passé par là. De mon côté, j’étais ultra-fière de mon chum et de son accomplissement, mais aussi de plus en plus préoccupée par se qui pourrait se dessiner devant nous dans un futur assez proche…

Voici quelques réflexions sur mon court passage à Seattle :

  1. Même en plein centre-ville on entend aucun klaxon, juste des gens civilisés qui se partagent la rue calmement. Grosse différence d’avec Montréal !
  2. Il mouille toujours à Seattle… il y a une petite bruine qui tombe en continue, tout le temps. Pas pour rien que les vampires de Twilight se sont installés dans le coin !
  3. Conséquence directe du #2 : vive le frisou d’humidité dans les cheveux. C’est juste impossible de rester peignée !
  4. Les parapluies c’est juste pour les touristes !
  5. C’est définitivement les meilleurs sushis que j’ai mangé de toute ma vie. OMG le crabe, je capote !!!
  6. Un coin de rue, un Starbuck’s. C’est aussi simple que ça ! J’ai d’ailleurs vu le tout 1er Starbuck’s,  »The Original ». Et c’est super pratique pour trouver du WIFI 😉

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s